BlogAttitude

11 mai, 2009

L’ignoble famille Chou..

Classé sous Non classé — adelis @ 3:12

L'ignoble famille Chou..  592429839 

Au gré de nos passions, de nos destins nous croisons le chemin de bonnes ou de mauvaises personnes car comme le dit le vieil adage, il n’y a pas de mauvaises routes mais uniquement de mauvaises rencontres. Mais que penser lorsque ces personnes deviennent par alliance, naissance ou autre un peu votre famille. Car il est vrai que notre famille, surement loin d’être parfaite a au moins le mérite d’être de notre sang, notre chair. Je n’ai pas eu  le privilège de tisser des liens durables avec les membres de ma famille. En ce qui me concerne elle se résume à mon père, ma mère et ma soeur. La mysanthropie  dévorante  de mes parents est la seule et unique responsable. Peut-être la destiné, plus tard, me réserverait d’être accueillie dans une famille aimante … He bien non !  Ce fut même le contraire. Il fallait en plus que je tombe sur une belle-famille (je l’appelle ainsi pour vous chers lecteurs car elle n’est en fait, pas même nommable) pourvue de toute la palette des plus vils défauts de l’humanité !

Que penser au premier abord lorsqu’on entend dire que la mère A… a comploté contre son propre fils pour que la femme de celui-ci puisse partir avec un autre homme emmenant avec elle leur unique enfant, vendant leur maison car il avait eu la naiveté de lui faire confiance. Je ne sais même pas ce que j’en ai pensé. Puis le père de votre compagnon donnant des chèques  volés à la mère de votre compagnon pour pouvoir ainsi, aller se faire l’immense plaisir de  la dénoncer au premier commissariat, une fois les chèques émis bien sur !

Mon Dieu ou suis-je tombée, et moi qui croyait que mes parents n’étaient pas conventionnels mais alors là !  Ce n’était que le début. La grande soeur Dom…  était,   elle aussi haute en couleur. D’une taille réduite elle est d’une jalousie redoutable, tout ce qu’elle n’a pas  pris en taille est l’a pris en mesquinerie. Aux premiers abords elle me paraissait mieux que  sa mère, remarquez ce n’est pas bien difficile, mais  il n’a pas fallut bien longtemps pour qu’elle commence à déblatérer des méchancetés  sur sa propre mère. A cette époque celle-ci récupérait le week end  sa petite fille en cachette du père de la petite.  Poussant la confidence elle se lança dans une diatribe contre ses nièces qui, lorsqu’elles sortaient de l’école, lui dévalisaient parait-il le frigidaire, quant à la mère des petites filles (sa belle-soeur depuis 25 ans) n’avait elle rien de mieux à faire chez elle que de venir l’importuner !!! La belle soeur était bien loin de s’imaginer de tels propos, ils étaient inimagibles, vu les flagorneries !  Quelle grandeur d’âme, reprocher 2 yaourts à ses nièces. Tout le monde est plus ou moins hypocrite mais alors là, c’était  la cerise sur le gateau. J’étais écoeurée.  Voyant tout cela je décidais de m’écarter de ces gens là,  je n’avais pas eu beaucoup de famille, tant pis, mais une famille se dévorant le foie ne me disait rien qui vaille, de toute manière je n’avais aucune affinité ni même un peu de sympathie envers eux. En ce qui me concerne je ne les ai plus vu, pas même pendant la période des Fêtes de fin d’Année.

Mais voilà quelques années plus tard je mettais au monde un petit garçon. Lorque la grand-mère de mon fils a débarqué à la maternité, c’est en grandes pompes qu’elle est venue, couverte de bijoux,  manteau de cashemire, enfin total Bling-Bling. Figurez vous chers lecteurs qu’elle n’a pas même fait cadeau à son petit fils une babiole. Elle est venue tel un diamantaire les mains vides. Quel savoir vivre ! J’oubliais que cette pauvre dame était alors au RMI.

Lorque le bébé rentrait à la maison, c’est avec sa fille qu’elle revint. Je recevais alors non pas un mais deux « diamantaires ». Couvertes de bijoux, manteaux de cashemire, Bling-Bling 2, le Retour, toutes les deux sentaient tellement le parfum que l’air devenait irrespirable. La grand-mère n’avait pas même une humble brassière pour son petit fils et la tante n’avait pas même une misérable peluche pour son neveu. Une justification d’usage fut donnée, il était trop petit. C’est avec une ironie certaine que je leur fit remarquer que le bébé n’ était pas nu dans son lit, il existait tout de même des vêtements que l’on appelle « naissance ». He bien chères dames vous qui êtes tout le temps en train de salir les autres races, les chinois, trop polis pour êtres honnêtes, les arabes ceci , vous feriez bien mieux de vous regarder. Lorsque la soeur ouvrit un restaurant, son frère fut employé pour les plus basses besognes et à ce moment là elle fit un cadeau à mon fils, mais pour ne pas rentrer dans les détails cela finit par une brouille définitive, moi je ne leur parlais déjà plus. Leur simple vue me révulsait. Le brouille se transforma en véritable dispute lorsque celle-ci dénonça son propre frère à la police pour un litige banal  au niveau d’un accident de voiture après que celui-ci lui ai demandé de ne pas fournir ses coordonnées. Elle donna l’adresse, les téléphones, peut-être aurait il fallut la frapper mais pour qu’elle arrête de parler. Surement s’est elle vengée pour la brouille du  restaurant, pauvre femme, n’est-elle pas pitoyable !

Dernièrement mon compagnon fut contacté par son père qui avait subit une très lourde intervention chirurgicale, et était en l’occurence miraculé. Peut-être la mort l’aurait elle changé, peut-être fallait-il faire table rase du passé, qui sait ?  Tout se passa à peu près normalement, mais quand je dis normalement, chers lecteurs, tout est relatif. A chaque visite les autres membres de la famille étaient salis. En moins de temps qu’il n’en faut pour dire ouf, je savais que sa fille n’était pas sa vraie fille, que son ex-femme avait pris une vieille tante afin d’encaisser  l’héritage et pour qu’elle ne la dérange pas lui versait  des somnifères dans ses boissons, accentuant surement la mort de la pauvre vieille et moults histoires encore plus sordides. Ce vieux est une boule de haine. Chaque parole qu’il profère est une insulte. La quintessence de l’ignominie. De tous je crois qu’il est le pire, enfin je crois.

Puis un sujet récurant revint sans cesse, son héritage. Alors que son fils lui faisait ses courses, essayait de rattraper le temps perdu, il n’avait de cesse que de souligner que toute chose qu’il possédait était mis au nom d’une autre personne,  déshéritant ainsi ses enfants. Le pire dans tout ça  c’est que ce pauvre vieux fou n’a rien. A son âge il est hébergé chez sa vieille maitresse à qui, il avait lui-même volé le chéquier pour pouvoir dénoncer son ex femme. Par pitié celle-ci lui laissera l’usufruit de la maison qu’elle habite si elle venait à mourrir avant lui. Mais il persiste et signe. Reprochant sans cesse le fait que ses enfants et petits enfants  ne viennent le voir  que pour l’argent. Mais quel argent ? Mon fils a neuf ans et il n’a jamais rien eu de sa part et de toute façon nous ne voulons rien, par pitié  ! Mais le pire reste à venir, cette vieille horreur pestait à n’en plus finir contre son plus jeune  fils, des reproches sans fin, des propos absolument immondes. Ce qui était réciproque, le fils le haissait lui ayant même promis « qu’il irait pisser sur sa tombe ». Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’appris que le deuxième fils retournait voir son père, sur les conseils de avisés sa mère afin de lui soutirer de l’argent. Ce qu’il réussit à faire lorsque ce pauvre vieux débile encaissait sa misérable retraite. Le pire dans tout ça c’est qu’après toutes les saloperies qu’il avait proféré contre lui il nous faisait maintenant son éloge nous crachant sa haine au visage. Chers lecteurs soyez assurés qu’il en a pris pour son grade, pour moi il n’est abosument rien cet infâme détritus humain qui vomit des insanités à chaque parole, il n’est qu’une souillure.  Ah quel beau couple il devait faire avec la « belle-mère ». Ils ont du en causer des ravages !!!

Mon Dieu pourquoi a-t-il fallut que je tombe sur des horreurs pareilles ? Il est vrai qu’à Marseille les gens sont plutôt roublards mais il y a des limites. Des grands-parents aux petits enfants ils sont tous corrompus. Ce sont des vampires. La fille de mon compagnon (avec qui il n’a plus de contact ou lorsqu’elle  l’appelle une fois l’an c’est uniquement pour quémander de l’argent) sur les conseils sa grand mère, n’a même pas daigné attendre que son grand-père  soit mort pour demander l’adresse du notaire afin de vérifier si elle n’avait droit à rien. Quelle horreur ! Moi, qui enfant déjà souffrait du fait de ne pas voir mes tantes, de ne pas cotoyer mes cousins et cousines, De ne pas avoir connu mes grands parents ? Qu’importe les héritages, à 17 ans cela ne m’aurait même pas effleuré l’esprit.  Et dire que lorsqu’ils marchent dans la rue on dirait des gens normaux. Pourquoi de telles personnes existent elles ? Elles n’apportent rien à part leur cupidité, leur méchanceté crasse à l’humanité. Si une explosion devait se produire dans leur restaurant lorqu’ils sont tous réunis, ce ne serait pas une grosse perte.  Pourtant je ne veux pas devenir comme mes parents qui sans avoir connu ce genre de personnes déteste profondément l’humanité, et quand ils me disent que l’homme est pourvu de tous les défauts comment leur donner tord, après cela ? Toutes ces questions finissent par me torturer. Une phrase me revient alors, 

« Toute personne qui n’est pas mysanthrope à 40 ans  n’a jamais aimé l’homme ».

Laisser un commentaire

Pic et pic et colégram |
viragedubleu |
information |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA VERITE SVP
| camerounais
| C'est facile!