BlogAttitude

11 mai, 2009

L’ignoble famille Chou..

Classé sous Non classé — adelis @ 3:12

L'ignoble famille Chou..  592429839 

Au gré de nos passions, de nos destins nous croisons le chemin de bonnes ou de mauvaises personnes car comme le dit le vieil adage, il n’y a pas de mauvaises routes mais uniquement de mauvaises rencontres. Mais que penser lorsque ces personnes deviennent par alliance, naissance ou autre un peu votre famille. Car il est vrai que notre famille, surement loin d’être parfaite a au moins le mérite d’être de notre sang, notre chair. Je n’ai pas eu  le privilège de tisser des liens durables avec les membres de ma famille. En ce qui me concerne elle se résume à mon père, ma mère et ma soeur. La mysanthropie  dévorante  de mes parents est la seule et unique responsable. Peut-être la destiné, plus tard, me réserverait d’être accueillie dans une famille aimante … He bien non !  Ce fut même le contraire. Il fallait en plus que je tombe sur une belle-famille (je l’appelle ainsi pour vous chers lecteurs car elle n’est en fait, pas même nommable) pourvue de toute la palette des plus vils défauts de l’humanité !

Que penser au premier abord lorsqu’on entend dire que la mère A… a comploté contre son propre fils pour que la femme de celui-ci puisse partir avec un autre homme emmenant avec elle leur unique enfant, vendant leur maison car il avait eu la naiveté de lui faire confiance. Je ne sais même pas ce que j’en ai pensé. Puis le père de votre compagnon donnant des chèques  volés à la mère de votre compagnon pour pouvoir ainsi, aller se faire l’immense plaisir de  la dénoncer au premier commissariat, une fois les chèques émis bien sur !

Mon Dieu ou suis-je tombée, et moi qui croyait que mes parents n’étaient pas conventionnels mais alors là !  Ce n’était que le début. La grande soeur Dom…  était,   elle aussi haute en couleur. D’une taille réduite elle est d’une jalousie redoutable, tout ce qu’elle n’a pas  pris en taille est l’a pris en mesquinerie. Aux premiers abords elle me paraissait mieux que  sa mère, remarquez ce n’est pas bien difficile, mais  il n’a pas fallut bien longtemps pour qu’elle commence à déblatérer des méchancetés  sur sa propre mère. A cette époque celle-ci récupérait le week end  sa petite fille en cachette du père de la petite.  Poussant la confidence elle se lança dans une diatribe contre ses nièces qui, lorsqu’elles sortaient de l’école, lui dévalisaient parait-il le frigidaire, quant à la mère des petites filles (sa belle-soeur depuis 25 ans) n’avait elle rien de mieux à faire chez elle que de venir l’importuner !!! La belle soeur était bien loin de s’imaginer de tels propos, ils étaient inimagibles, vu les flagorneries !  Quelle grandeur d’âme, reprocher 2 yaourts à ses nièces. Tout le monde est plus ou moins hypocrite mais alors là, c’était  la cerise sur le gateau. J’étais écoeurée.  Voyant tout cela je décidais de m’écarter de ces gens là,  je n’avais pas eu beaucoup de famille, tant pis, mais une famille se dévorant le foie ne me disait rien qui vaille, de toute manière je n’avais aucune affinité ni même un peu de sympathie envers eux. En ce qui me concerne je ne les ai plus vu, pas même pendant la période des Fêtes de fin d’Année.

Mais voilà quelques années plus tard je mettais au monde un petit garçon. Lorque la grand-mère de mon fils a débarqué à la maternité, c’est en grandes pompes qu’elle est venue, couverte de bijoux,  manteau de cashemire, enfin total Bling-Bling. Figurez vous chers lecteurs qu’elle n’a pas même fait cadeau à son petit fils une babiole. Elle est venue tel un diamantaire les mains vides. Quel savoir vivre ! J’oubliais que cette pauvre dame était alors au RMI.

Lorque le bébé rentrait à la maison, c’est avec sa fille qu’elle revint. Je recevais alors non pas un mais deux « diamantaires ». Couvertes de bijoux, manteaux de cashemire, Bling-Bling 2, le Retour, toutes les deux sentaient tellement le parfum que l’air devenait irrespirable. La grand-mère n’avait pas même une humble brassière pour son petit fils et la tante n’avait pas même une misérable peluche pour son neveu. Une justification d’usage fut donnée, il était trop petit. C’est avec une ironie certaine que je leur fit remarquer que le bébé n’ était pas nu dans son lit, il existait tout de même des vêtements que l’on appelle « naissance ». He bien chères dames vous qui êtes tout le temps en train de salir les autres races, les chinois, trop polis pour êtres honnêtes, les arabes ceci , vous feriez bien mieux de vous regarder. Lorsque la soeur ouvrit un restaurant, son frère fut employé pour les plus basses besognes et à ce moment là elle fit un cadeau à mon fils, mais pour ne pas rentrer dans les détails cela finit par une brouille définitive, moi je ne leur parlais déjà plus. Leur simple vue me révulsait. Le brouille se transforma en véritable dispute lorsque celle-ci dénonça son propre frère à la police pour un litige banal  au niveau d’un accident de voiture après que celui-ci lui ai demandé de ne pas fournir ses coordonnées. Elle donna l’adresse, les téléphones, peut-être aurait il fallut la frapper mais pour qu’elle arrête de parler. Surement s’est elle vengée pour la brouille du  restaurant, pauvre femme, n’est-elle pas pitoyable !

Dernièrement mon compagnon fut contacté par son père qui avait subit une très lourde intervention chirurgicale, et était en l’occurence miraculé. Peut-être la mort l’aurait elle changé, peut-être fallait-il faire table rase du passé, qui sait ?  Tout se passa à peu près normalement, mais quand je dis normalement, chers lecteurs, tout est relatif. A chaque visite les autres membres de la famille étaient salis. En moins de temps qu’il n’en faut pour dire ouf, je savais que sa fille n’était pas sa vraie fille, que son ex-femme avait pris une vieille tante afin d’encaisser  l’héritage et pour qu’elle ne la dérange pas lui versait  des somnifères dans ses boissons, accentuant surement la mort de la pauvre vieille et moults histoires encore plus sordides. Ce vieux est une boule de haine. Chaque parole qu’il profère est une insulte. La quintessence de l’ignominie. De tous je crois qu’il est le pire, enfin je crois.

Puis un sujet récurant revint sans cesse, son héritage. Alors que son fils lui faisait ses courses, essayait de rattraper le temps perdu, il n’avait de cesse que de souligner que toute chose qu’il possédait était mis au nom d’une autre personne,  déshéritant ainsi ses enfants. Le pire dans tout ça  c’est que ce pauvre vieux fou n’a rien. A son âge il est hébergé chez sa vieille maitresse à qui, il avait lui-même volé le chéquier pour pouvoir dénoncer son ex femme. Par pitié celle-ci lui laissera l’usufruit de la maison qu’elle habite si elle venait à mourrir avant lui. Mais il persiste et signe. Reprochant sans cesse le fait que ses enfants et petits enfants  ne viennent le voir  que pour l’argent. Mais quel argent ? Mon fils a neuf ans et il n’a jamais rien eu de sa part et de toute façon nous ne voulons rien, par pitié  ! Mais le pire reste à venir, cette vieille horreur pestait à n’en plus finir contre son plus jeune  fils, des reproches sans fin, des propos absolument immondes. Ce qui était réciproque, le fils le haissait lui ayant même promis « qu’il irait pisser sur sa tombe ». Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’appris que le deuxième fils retournait voir son père, sur les conseils de avisés sa mère afin de lui soutirer de l’argent. Ce qu’il réussit à faire lorsque ce pauvre vieux débile encaissait sa misérable retraite. Le pire dans tout ça c’est qu’après toutes les saloperies qu’il avait proféré contre lui il nous faisait maintenant son éloge nous crachant sa haine au visage. Chers lecteurs soyez assurés qu’il en a pris pour son grade, pour moi il n’est abosument rien cet infâme détritus humain qui vomit des insanités à chaque parole, il n’est qu’une souillure.  Ah quel beau couple il devait faire avec la « belle-mère ». Ils ont du en causer des ravages !!!

Mon Dieu pourquoi a-t-il fallut que je tombe sur des horreurs pareilles ? Il est vrai qu’à Marseille les gens sont plutôt roublards mais il y a des limites. Des grands-parents aux petits enfants ils sont tous corrompus. Ce sont des vampires. La fille de mon compagnon (avec qui il n’a plus de contact ou lorsqu’elle  l’appelle une fois l’an c’est uniquement pour quémander de l’argent) sur les conseils sa grand mère, n’a même pas daigné attendre que son grand-père  soit mort pour demander l’adresse du notaire afin de vérifier si elle n’avait droit à rien. Quelle horreur ! Moi, qui enfant déjà souffrait du fait de ne pas voir mes tantes, de ne pas cotoyer mes cousins et cousines, De ne pas avoir connu mes grands parents ? Qu’importe les héritages, à 17 ans cela ne m’aurait même pas effleuré l’esprit.  Et dire que lorsqu’ils marchent dans la rue on dirait des gens normaux. Pourquoi de telles personnes existent elles ? Elles n’apportent rien à part leur cupidité, leur méchanceté crasse à l’humanité. Si une explosion devait se produire dans leur restaurant lorqu’ils sont tous réunis, ce ne serait pas une grosse perte.  Pourtant je ne veux pas devenir comme mes parents qui sans avoir connu ce genre de personnes déteste profondément l’humanité, et quand ils me disent que l’homme est pourvu de tous les défauts comment leur donner tord, après cela ? Toutes ces questions finissent par me torturer. Une phrase me revient alors, 

« Toute personne qui n’est pas mysanthrope à 40 ans  n’a jamais aimé l’homme ».

21 mars, 2009

The Sisters of Mercy

Classé sous Non classé — adelis @ 15:36

11714sistersofmercy1.jpg

The Sisters of Mercy est le groupe que j’ai probablement le plus écouté. Ce groupe est originaire de Leeds en Angleterre. Andrew Eldritch étudiant en langues, fonde le groupe durant la période Post Punk. L’utilisation d’un boite à rythme les démarque déjà des autres groupes. Très tôt leur style sera qualifié de  Gothique. Sortent des maxi 45T qui seront compilés dans ” Some Girl Wonder by mystake

Mais le line up ne cesse de changer. Andrew Eldritch veut garder un contrôle sur toutes ses créations y est surement pour quelque chose. Il crée d’ailleurs le label Merciful Release. Après l’album “First & Last & Always, les derniers membres restant quittent le groupe pour fonder ” The Mission“.

Eldritch pour des raisons de contrat sort un album sous le nom “The Sisterhood“. Puis sort l’album “Floodland” avec la magnifique Patricia Morrisson (Ex Gun Club). En ce qui me concerne se sera le dernier album des Sisters of Mercy. Vision Thing, composé avec Tony James ex complice de Billy Idol au sein de Génération X, et ex Sigue Sigue Sputnik n’est pas un album des Sisters… Depuis épisodiquement sortent des compilations diverses et variées, malgré le fait qu’Eldritch se produise assez souvent en concert…

Classé sous Non classé — adelis @ 15:32

siouxsies3.jpg

 

Depuis le début, Siouxsie and the Banshees a su évoluer ses courants musicaux, a su renouveler sa palette en apportant des instruments qui n’auraient surement jamais vu le jour dans la mouvance punk.. Après les débuts (évidemment PUNK), les choses changent rapidement de tournure et le groupe développe une personnalité unique produit d’une indépencance intellectuelle farouche et d’un refus catégorique du compromis...
Violons, contrebasses, bandes enregistrées à l’envers, orchestre , cuivres , coups répétés avec frénésie sur batterie, pétards et feux d’artifices ! Voilà l’ensemble hétéroclique que forma le groupe  durant sa carrière.
Siouxsie and the Banshees est malheureusement un groupe bien peu connu en France alors qu’il s’agit d’un groupe phare en Angleterre. Nous pouvons expliquer cela par le fait que nos amis d’outre-Manche ont été beaucoup plus touchés par le mouvement punk, qui a révolutionné toute une manière de penser et de faire de la musique et bien sur notre culuture musicale. Siouxsie and the Banshees est un groupe majeur, rien que par le fait qu’ils soient, au même titre que Bauhaus, les inventeurs d’un rock profond, féru de littérature, le rock gothique. Mais personne n’a tenté d’égaler le style théâtral de Siouxsie Sioux,  leurs textes évoquant un univers fantastique et poétique. Il est à déplorer qu’un courant musical naissant et aussi riche d’idées ait été poursuivi par des groupes sans ambition musicale et sans imagination qui ont fait basculer le genre dans la farce..  Un petit rappel sur son parcours…

Susan Janet Ballion (Siouxsie Sioux) est née le 27 mai 1957 à Chislehurs, en Angleterre, elle  grandit dans la banlieue Londonienne , plus jeune d’une famille de 3 enfants.. C’est une fille solitaire, à qui la vie quotidienne pèse énormément : «J’étais terriblement malheureuse à l’école, je détestais avoir à respecter les emplois du temps, je haïssais le port de l’uniforme», raconte-t-elle aux Inrockuptibles en 1986.
A l’âge de 14 ans elle perd son père qui décède des suites de son alcoolisme chronique. Elle dira bien des années plus tard, que c’est quand elle a vu son père mort qu’elle a réellement pris conscience de la séparation du corps et de l’âme. Après  avoir quittté l’école elle prend des cours de secrétariat. Elle  contacte des agence de mannequins. Mais elle est jugée  trop maigre et beaucoup trop maquillée.

 A seize ans, préférant la ville à la banlieue qu’elle déteste, elle quitte sa famille et commence à travailler comme serveuse. Elle s’intéresse de plus en plus à la musique : T. Rex, David Bowie, Iggy Pop et Roxy Music sont ses artistes préférés. C’est d’ailleurs à un concert de Roxy Music, qu’elle rencontre Steven Bailey.

 Tout commence en 1974 alors  lorsque , Susan Ballion et Steve Bailey, se rencontrent . A cette époque, un nouveau courant musical, qui deviendra un véritable phénomène de société est en train d’éclore : le punk. Les groupes s’inscrivant dans ce mouvement parlent de la vie de la jeunesse prolétarienne en Angleterre. Se sentant proches de ces groupes et de leur colère, les jeunes du pays leur réservent un grand succès. Susan Ballion et Steve Bailey ne dérogent pas à la règle. Elle commence à fréquenter la boutique “SEX“  de Malcom McLaren (manager des Pistols)  Ils découvrent les Sex Pistols à leurs débuts et forment ainsi le Bromley Contigent, une élite  de fans hyperlookés (Maquillage outrancier, port de croix gammées et  tenues sado masochiste)  qui suivent les Pistols à  tous les concerts . Le Bromley Contingent compte dans ses rangs  William Broad, futur Billy Idol, et un certain John Simon Ritchie qui deviendrale non moins célèbre Sid Vicious, Shawn McGowan (Pogues). Ils deviennent le fer de lance du mouvement Punk. A cette époque Siouxsie promène son ami du Berlin du Bromley  en laisse de chien  dans les bars branchés, les gens sont terrifiés !. C’est aussi Siouxsie qui fera entrer les membres du Bromley chez ” Louise” un club lesbien très privé de Poland Street. Le Bromley Contingent & Siouxsie  ont  amenés lers Pistols peu à peu sur la scène Gay. Johnny Rotten chanteur des Sex Pistols y traienera avec des prostitués, y prendra des acides.  

Plus tard, ils suivent  Sex Pistols à Paris pour les concerts au Chalet du Lac. Ils partent en camionnette avec Billy Idol, D’après John Lydon /Siouxsie Sioux fut un cauchemar quand nous sommes allés à Paris. La folle, elle ne portait pratiquement rien excepté des svastikas et un soutien-gorge transparent – dans un pays anciennement occupé par les nazis ! Billy Idol et Siouxsie sont descendus en voiture. Billy m’a dit bien plus tard qu’ils voulaient venir nous rendre visite avec des filles. Ils ont été largués et les filles ont disparu, pour revenir une heure plus tard, après visiblement s’être fait sauter. Je me demande bien pourquoi .? » (John Lydon, Rotten par Lydon, p. 108)

 Siouxsie  participe  à la très scandaleuse  émission de télévision du 1er décembre 1976 de la BBC où le présentateur Bill Grundy censé interviewé les Sex Pistols, après quelques remarques alcoolisées (il est légèrement éméché) terminera l’émision sous les injures de Steves Jones (guitariste des Pistols). Véritable moment culte de la télévision anglaise. Le standard téléphonique de la chaine explose, des téléspectateurs défonsent leur écran de télévision de rage. Le  journaliste sera suspendu 15 jours, l’émission déclenchera  un véritable tollé en Angleterre et une aversion terrible envers les Pistols & les groupes punks en général par les bons citoyens, dans cette  société  Victorienne  terriblement bien pensante, puritaine et conservatrice… Pourtant l’émission aura un grand impact sur les jeunes assurant la plus grande notoriété parmi les groupes punk au Sex Pistols.

 En Septembre 1976 Siouxsie décide de monter son groupe. Elle harcèle Malcom McLaren. Celui-ci  en rade de première partie pour les  Sex Pistols finit par céder.   Ballion, devenue Suzie Sioux, s’improvise chanteuse. Vicious se met à la batterie, Bailey à la basse — sous le nom de Steve Havoc —, ils recrutent le guitariste Marco Pirroni, Aucun d’entre eux n’a jamais touché un instrument de sa vie. Le groupe choisit le nom de Banshees d’après le film d’épouvante Cry Of The Banshee avec Vincent Price (les Banshees sont des fées du folklore gaélique qui présagent la mort par leurs lamentations).Le groupe donne son premier concert sous le nom de Suzie and the Banshees, le 20 septembre 1976 à l’occasion du 100 Club Punk Festival, au cours duquel se produisent les groupes les plus en vue du moment, comme The Clash, les Buzzcocks ou The Damned. Leur prestation est pour le moins déroutante :  Lorsque le groupe monte sur scène    il se lance tête baissée dans une bruyante pièce où Vicious martèle un rythme primitif, Pirroni fait hurler sa guitare pendant que Suzie récite le «Notre Père», entrecoupé d’extraits de «Twist And Shout» et de «Knockin’ On Heaven’s Door». Cette performance dure plus de vingt minutes. Puis, soudainement, les musiciens s’arrêtent et quittent la scène.

Un article de Libération parlera de  la prestation scénique de Suzie
…”Ensuite la scène est prise d’assaut par Suzie and the Banshees. Ils s’agit de quatre musiciens dirigés par une frêle chanteuse qui porte elle aussi un brassard à croix gammée. Le guitariste aux vêtements déchirés tire la langue aux photographes et aux groupies. A la batterie il y a l’horrible Sid Vicious, son tee-shirt est tellement déchiré qu’il ne reste plus que les trous. C’est le personnage le plus malsain de toute cette scène punk. Il ne cache pas son admiration pour Hitler et le IIIe Reich, d’ailleurs le groupe termine chacun de ses couplets par les premières mesures de Deutschland über alles, l’hymne allemand. Ensuite il y aura Clash, c’est un garage band tout à fait dans la lignée des Ramones avec des morceaux rapides speedés, électriques. Ils portent les cheveux très courts et il y a des traînées de peinture noire sur leurs pantalons rouges. (Libération 6 octobre 1976)   

 Le groupe se sépare aussitôt après. Vicious tentera de former son groupe “Flowers of Romance“. A l’éviction  du bassiste Glen Matlock, Sid le remplacera au sein des Pistols. Il entrera dans la légende non pas comme musicien mais comme icône du punk, véritable représentaion visuelle de l’autodestruction et de la violence. Non sans avoir essayé de faire carrière à New York, il se suicidera par Overdose le 2 février 1979 après avoir été accusé du meurtre de sa petite amie Nancy Spungen.. Marco Pirroni quant à lui montera le célèbre groupe des années 80 Adam and the Ants. 

 Siouxsie et Steve qui se nomme maintenant Séverin, (les deux membres formateurs du groupe), avec comme  guitariste  John mc Kay et comme batteur Kenny Morris, après s’être fait remarquer dans une série de concert  provocateurs  (Siouxsie, fortement maquillée, apparaît vêtue de tenues sado masochistes directement en provenance de la boutique de Malcom Mc Laren & Vivienne Westwood, arborant insignes nazis ou ornements religieux), finissent par  enregistrer en 1977 deux John Peel Sessions très remarquées pour la BBC.

  En 1978 le groupe sort un premier single post-punk, ‘Hong-Kong Garden morceau dédié à un restaurant chinois fréquenté par la chanteuse et mis à sac par des skinheads, il est classé dès sa sortie N°7 au Royaume-Uni. Leur premier album The Scream suit dans la foulée avec des morceaux qui préfigurent déja la Cold wave. Ce disque sera d’une importance capitale, sorti en octobre 1978, il sonne la fin d’une époque et   le glas du punk,   une nouvelle ère est en route. Le groupe a mis près de deux ans à façonner ses chansons et Steve Lillywhite a su les enregistrer avec une  avance sur son temps. Nick Kent écrit dans le NME: “Le groupe sonne comme un héritage unique du Velvet Underground  mélangé à une partie de l’ingéniosité de Can époque Tago Mago.” Il poursuit ensuite avec la phrase suivante : “Sûrement, le traditionnel son (guitare, basse, batterie) n’a jamais été utilisé aussi inhabituellement dans le passé avec des résultats aussi remarquables.” L’album marque durablement les esprits et vingt ans plus tard, Massive Attack reprend la musique de “Metal Postcard” sur la B.O. du film The Jackal.     

 Le groupe devient alors un des précurseur de la New Wave Britannique, Partant de l’anarchie, de la violence et du chaos du punk, Siouxsie et les Banshees créent des ambiamces sombres et froides  qui seront  qualifiées plus tard de gothiques. Tentant un mélange  de  folie  hallucinée, de pop glam  et  de  rage des  Pistols, le tout orchestré par  Siouxsie, les Banshees se font pionniers de la nouvelle vague britannique. Ils ouvrent grand la porte à Bauhaus, Joy Division, Ultravox, The Cure. Leurs concerts  sont de véritables cérémonies  mais, en septembre 1979, des conflits internes éclatent entre les musiciens au début de la tournée de l’album Join Hands, provoquant ainsi le départ précipité de McKay et Morris. La sitation est catastrophique.  Le groupe n’a plus de manager.Seule  l’énergie et une envie viscérale de prolonger l’expérience poussent  Siouxsie et Steve à continuer. Ils doivent y mettre toutes leurs forces. Il s’en faut de peu pour que se soit la fin du groupe. C’est cette même année que suivra la reconversion Johnny Rotten (sous le nom de John Lydon) à la tête  Public Image Limited.  

 En 1980, avec l’arrivée d’un nouveau guitariste John Mc Geoch transfuge de Magazine et  du batteur Budgie,  des Slits, le groupe se met à enregistrer des morceaux plus pop comme Happy house‘ et ‘Christine, et d’autres plus magnétiques comme ‘Red light‘. On retrouve ces titres sur Kaleidoscope album qui par son éclectisme, séduit un public plus large, se classant N°5 en Angleterre. En 1981, Siouxsie et Budgie forment un deuxième groupe The Créatures pour jouer une musique basée davantage sur les percussions, et les Banshees sortent en cette même année Juju un des disques les plus marquants de leur carrière selon le chanteur Morrissey 

Robert Smith de The Cure assure alors pour la  première fois l’intérim. Steve y trouvera une complicité.                        

En 1980, avec l’arrivée d’un nouveau guitariste, John Mc Geoch (décédé  le 4 mars 2004, il était alors âgé de 49 ans) Ex membre du groupe  Magazine et  du batteur
Budgie,  des Slits, le groupe se met à enregistrer des morceaux plus pop comme Happy House” et ‘Christine, et d’autres plus hypnotiques  comme Red light. On retrouve ces titres sur Kaleidoscope album qui par son éclectisme, séduit un public plus large, se classant N°5 en Angleterre. En 1981, Siouxsie et Budgie forment un deuxième groupe  The Créatures. Severin se sentant peut être mis de côté par par Siouxsie  & Budgie, s’offre une paranthèse musicale avec Robert Smith, paranthèse du nom de The Glove. Smith ne peut interpréter que deux titres sur l’album (son contrat avec The Cure lui interdisant de chanter sur un autre morceau que celui de son groupe). Cette expérience ne sera jamais renouvelée.

Les Banshees sortent en cette même annéeJuju,  un des disques les plus marquants de leur carrière.

 En 1982, la presse anglaise encense le groupe  lors de la sortie deA Kiss in a Dreamhouse”, premier véritable album New Wave. Mais John Mc Geoch, fatigué par l’enregistrement du disque, est contraint de quitter le groupe. Robert Smith prend une nouvelle fois le relais et devient à son tour le guitariste  des Banshees (de 1982 à 1984). Il enregistre avec eux le DVD live Nocturne filmé en 1983 puis participe à l’enregistrement de l’album studio Hyena en 1984.

 En 1986 parait le single Cities In Dust” issue de l’album  “Tinderbox“, on remarquera notamment  l’influence de  John Carruthers  le nouveau guitariste. Ce dernier participe également à l’album  “Throught the Looking Glass”  : album constitué de reprises,  passant de morceaux d’Iggy Pop, de John Cale ou Billie Holiday. Chaque reprise baigne dans une atmosphère différente, souvent  glaciale (Hall of Mirror) mais aussi très pop rock (The Passenger)… Le groupe s’est approprié chaque morceau tout en le  réinvantant  à la façon Banshees. Une véritable réussite. 

 

En 1991,sort  Peek-a-boo, résolument Pop Rock . On y trouve notamment des bandes enregistrées passées à l’envers. Les Chemical Brothers ne sont désormais plus très loin. L’instrumentation s’étoffe avec l’arrivée du multi-instrumentaliste Martin McCarrick.

Après la tournée qui suit, Siouxsie et Budgie  enregistrent un nouvel album de The Creatures, Boomerang. Jeff  Buckley a repris sur scène quelques années plus tard, “Killing Time”  un des morceaux  de ce disque.

En 1991, le single Kiss them for me se classe  n°23 des charts  américains : la chanson est produite par Stephen Hague (connu pour avoir travaillé précédemment avec New Order
Les Banshees participent aux Etats-Unis à la première édition du festival itinérant Lollapalooza.

                                    

L’année suivante, ils apparaissent au générique de Batman II, pour lequel ils ont composé  en 1994 Face To Face, titre inquiétant qui colle parfaitement à l’ambiance du film de Tim Burton. En 1994, Siouxsie chante en duo avec Morrissey sur le single Interlude ,  Un an plus tard paraît le dernier album studio du groupe : The Rapture, disque qui est musicalement assez proche de A kiss in the Dreamhouse. Les Banshees se séparent malheureusement peu de temps après. 

Siouxsie & Budgie(batteur  et accessoirement mari de Siouxsie) poursuivent l’aventure de The Creatures. Ensemble, ils enregistrent une musique particulièrement inspirée sur Anima Animus. Cet album séduit les connaisseurs, PJ Harvey le classe dans le top 10 de ses albums de 1999.

C’est au cours de l’année 2002 que Séverin est contacté par l’organisateur du Festival Coachella qui lui propose l’idée d’une reformation des  Banshees. Plus motivé par leur cachet que par leur reformation, voilà le groupe repartit   pour une tournée triomphale, 7 dates sont même prévues aux Etats Unis. De cette série de concerts sera issue le DVD Seven Years Ich. Mais la tournée vire au fiasco. La biographie du groupe   ranime les vieilles rancoeurs. Il ne sera jamais plus question de reformation.
La chanteuse participe à l’album Kish Kash de Basement Jaxx puis à Hai!, le dernier opus studio des Creatures, salué  par le mensuel Magic lors de sa sortie.

En Septembre 2007, parait finalement le premier album Solo de Siouxsie Mantaray. Le disque reçoit un très bon accueil de la critique anglo-saxonne. Pour conclure sur une aussi brillante carrière, Siouxsie & the Banshees sera un des rares groupes à avoir survécu au mouvement  Punk aussi longtemps. Expérimentant sans cesse de nouveaux horizons, avec des choix éclectiques,  ils furent les précurseurs de la Cold Wave, on  qualifiera même Siouxsie de Prêtresse du Rock  Gothique. Son allure, son extravagance vestimentaire ainsi que son charisme l’ont transformé en figure incontestable de la mode punk-gothique,  dans une interview, elle s’exprimera  à propos des personnes l’imitant:

(Siouxsie) : - Je détestait être copiée par tout le monde, et c’est exactement ce qui est arrivé ! Une armée de Siouxsie ridiculement semblables. Des poupées funéraires en exemplaires multiples. C’était atroce…

(Journaliste) : - Mais tu les maudissait parce qu’à cause d’elle tu n’étais plus unique ?

(Siouxsie) : – Non ! Surtout parce qu’elles allaient dans le sens contraire de ce que je pensais leur apporter. Trouver son identité c’est chercher la différence, ne pas ressembler au reste du troupeau. Et tout ce que je voyais pendant les concerts de Siouxsie, c’étaient un océan de clones malhabiles. Je trouvais cela dommage. Je pensais que les filles profiteraient de la culture punk pour se permettre ce qu’elles voulaient

Le style théatral de la chanteuses et  ses mélodies inspirèrent des groupes comme Joy Division ; Robert Smith de The Cure affirmera qu’après l’expérience au sein des Banshees comme guitariste,  il a changé la vision de ce qu’il faisait. Par contre Siouxsie n’épargnera passon ancien guitariste  lors d’une interview en 2007 précisant qu’elle ne travaillera jamais plus avec Robert Smith, qualifiant sa musique de stagnante comme une eau de piscine…

La tournée A Kiss in the Dreamhouse révèlera un concert unique jamais égalé depuis par le groupe, l’enchainement des chansons est incroyable, d’une pureté sonore sans égal. Siouxsie au plus haut de son art ! En effet, La Diva est connue pour ne pas  ménager sa voix entre les concerts, ayant l’habitude de beaucoup fumer et de trop boire  après ses performances,  ne se reposant pas assez. En général, les dernières dates de chaque tournée sont une vraie catastrophe !

Siouxsie
sortira quelques albums magiques tel que Through the looking glass (reprises d’artistes ayant influencé le groupe), Twice Upon a Time (Best of de 82 à 88), Superstition  en 91, Face to Face (la BoF Batman II ), Peek a Boo en 92 et Rapture en 96 .Puis en 1996 vint la séparation.Siouxsie & Budgie tournent la page, et se lancent dans un concept duo assez étrange  ! The Creatures sortira en 1999 deux albums Hybrids et Anima Animus..

Depuis le début,Siouxsie & the Banshees a su évoluer parmi les  courants musicaux, a su renouveler son style  en apportant des instruments qui n’auraient surement jamais vu le jour dans le mouvement punk. Après des débuts (évidemment PUNK), les choses évoluent rapidement  et le groupe développe une personnalité unique, produit d’une farouche indépencance intellectuelle  et d’un refus catégorique du compromis, de choix eclectiques  ainsi qu’une chanteuse mystique et envoutante dotée  d’un très fort caractère, qui d’ailleurs fera fuir plus d’un musicien ...

Siouxsie and the Banshees est un groupe majeur,  par le fait qu’ils soient, au même titre que Bauhaus, les précurseurs d’un rock profond, glacial,  féru de littérature, le Rock Gothique. Siouxsie and the Banshees, malgré quelques fiascos financiers, drames tragiques au sein de son groupe, n’a jamais perdu son indépendance et notamment son intégrité. Personne n’a tenté d’égaler le style théâtral de  Siouxsie,  avec des  textes évoquant un univers fantastique, psychédélique et poétique. Il est à déplorer qu’un courant musical  aussi riche  n’ est pas ait été poursuivi ou alors par des groupes sans ambition musicale , sans imagination qui ont fait basculer le genre dans la farce .

Depuis une quinzaine d’années,  elle se délecte de ne pas être la Diva  Gothique que l’on connait dans son village du Gers, loin des turpitudes de Londres. Entourée de ses chats .Elle apprécie ces lieux “où tout est comme un serpent, tout roule.   Quant aux gens de son  village savent ils seulement qu’elle est une Icône vivante, Prêtresse du Rock  Gothique ? 

Siouxsie a pourtant quitté sa paisible retraite pour  remonter sur scène pour la promotion de son album Mantaray, sans Budgie, sans  Severin. Elle était le 29 novembre à l’Elysée Montmartre. Accompagnée de 5 musiciens dont Steve Evans à la guitare, Charlie Jones à la basse. L’interprétation des morceaux de son dernier album est très énergiques avec un son résolument moderne, avec  une touche de Rock Métal. Le charisme de Siouxsie opère toujours malgré ses cinquante ans. Au grand regret  du public elle n’interpretera que 5 morcaux des Banshees dont “Honk Kong Garden” & le sublime “Israël” qu’elle va moderniser. Seule ombre au tableau, le concert ne dure qu’une heure quinze rappel compris.


Quant à Steve Séverin il travaille sur des projets beaucoup plus intimistes. Musiques de films, production du groupe Readers Wifes,
musiques électroniques pour des troupes de danse d’avant-garde. La nature de son travail est anonyme, beaucoup plus discrète et peu  commerciale. C’est un choix qu’il revendique fièrement. Il n’a pas vu les membres des Banshees depuis plus de dix ans. Voici ses propos récoltés   suite aux commentaires le concernant   des Creatures :

(Prémonition)- “Comme tu l’as vu toi-même sur le site de Prémonition, nous avons fait l’an dernier une interview de Siouxsie et Budgie. Budgie a dit qu’ils étaient heureux et qu’ils se sentaient bien dans leurs baskets, mieux que toi… Un peu plus loin, Siouxsie dit que “certaines personnes” n’étaient pas honnêtes et ouvertes, ce qui a empêché un véritable come-back de Siouxsie & the Banshees. Parlait-elle de toi” ?

(Steve Severin) – “Je ne vois vraiment pas comment l’un ou l’autre aurait pu avoir la moindre idée de ma joie de vivre, alors que je n’ai eu aucun contact physique avec eux pendant presque dix ans. Ça ressemble plutôt à une private joke entre eux deux. Oui, je suppose qu’elle parlait de moi, bien que je n’ai pas l’idée de ce qu’aient pu dire “certaines personnes”. C’est vraiment hors de propos, car tu ne peux pas changer l’histoire. Je n’ai pas causé le split des Banshees, nous étions tous d’accord pour nous arrêter. Me reprocher de laisser le groupe non reformé est inutile et mesquin”

(Prémonition) -“Ils ont aussi dit qu’au début de la tournée tu avais recommencé tes “sales tours”. Que voulaient-ils dire ?

(Steve Severin) -”Personne ne m’a jamais dit quels étaient/sont ces sales tours, alors ta question est aussi la mienne. Je suis venu, j’ai répété, pris ma basse et joué. À part mes vieilles pédales d’effet, je ne vois pas où est le mauvais tour en question. Nous avons dû changer le ton de bon nombre de vieux morceaux, parce que la voix de Siouxsie était moins forte depuis qu’ils avaient été enregistrés. C’était peut-être de ma faute. En fait, tout est/a été/sera de ma faute..” (Prémonition magazine – Novembre 2004).

Ainsi  se  referme la paranthèse  de Siouxsie and the Banshees

Bonjour tout le monde !

Classé sous Non classé — adelis @ 13:20

Bienvenue sur Unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Editez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par email à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

Pic et pic et colégram |
viragedubleu |
information |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA VERITE SVP
| camerounais
| C'est facile!